• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Alice et ses cosmétiques

Alice et ses cosmétiques - Bonnie Macias

Je cherchais des produits naturels pour me laver, entretenir ma peau et mes cheveux. Tout ce que je voyais, était des cosmétiques remplis de conservateurs. Les proportions d’ingrédients naturels étaient souvent si petites, qu’elles n’avaient, à mon avis, que peu d’effet. J’avais une amie, Alice, qui confectionnait ses produits de beauté elle-même. Elle m’avait déjà conseillé plusieurs fois de prendre une base neutre de shampoing, et d’y ajouter les huiles riches, essentielles, ou encore les ingrédients naturels, comme l’œuf, ou la farine de riz. Je n’avais pas le temps de fabriquer en grosse quantité ces produits, elle me conseilla donc de les préparer en petite quantité, et même, de ne faire le mélange que pour l’utiliser immédiatement. Elle me conseilla de bien regarder les huiles essentielles qui me convenaient, et d’en respecter les précautions d’emploi. Elles peuvent être nocives, si elles sont mal utilisées, et elles sont à proscrire pour les femmes enceintes, allaitantes et les bébés. Pour les enfants, les cosmétiques ne posséderont des huiles essentielles que pour ceux de six ans, et uniquement dans des proportions très minimes.

Alice avait de telles connaissances dans ce domaine, que je l’avais plusieurs fois, poussé à faire un blogue où elle exposerait toutes ses recettes de beauté. Mais elle avait une façon de s’exprimer très franche, et elle commença par un article visant les industriels de la cosmétique. Elle avait créé l’événement avec cet article qui fut partagé sur de nombreux réseaux sociaux. Elle commença à se faire connaître, quand elle ouvrit sa boutique en ligne. J’achète régulièrement mes paillettes de savon, mes huiles d’abricot, d’onagre et de pâquerette sur son site. Elle propose aussi des flacons et des boîtes, pour conserver certains produits. Elle recommande de bien désinfecter et nettoyer tout le matériel nécessaire à la confection des crèmes de beauté.

Près de l’adresse où est mon conseiller financier, j’étais allé flâner dans une boutique qui s’ouvrait. Des produits issus de l’agriculture biologique y étaient vendus, et j’appelais mon amie pour qu’elle vienne découvrir ce nouveau magasin. Je l’attendis devant la porte d’entrée, car elle m’avait répondu, par un message électronique, qu’elle arrivait tout de suite pour constater par elle-même si certains produits qui y étaient vendus lui convenaient. Ce fut une révélation pour elle. Elle trouva tout le nécessaire à la confection de ses laits, crèmes et masques de beauté. Elle mit en ligne, sur son blogue, l’adresse du nouveau magasin. Ils la rappelèrent quelques jours plus tard pour la remercier de cette publicité.

À propos de l’auteur :

author