• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Après le party, on refait la déco !

Après le party, on refait la déco ! - Bonnie Macias

Dans le grenier de ma grand-mère, j’ai tout trouvé pour mon installation dans mon premier logement. Je voulais un style un peu bohème. J’ai eu des meubles en rotin, des poufs marocains, des lampes Daum et des tentures indiennes. Le petit appartement a pu contenir tous ces accessoires décoratifs, et j’ai adoré cette ambiance, entre moderne et ancien, entre élégance et décontraction. Avec une égale bonne humeur, j’ai repeint les différentes pièces qui composent mon logement. Une teinte champagne pour le salon, un orangé pour la cuisine, un rose pâle pour la chambre. Comme j’ai été aidée par quelques amis, et aussi, des membres de ma famille, j’ai organisé une fête où je les ai tous conviés. Mon domicile était trop petit pour contenir tout ce monde, à mon avis. J’ai cherché une autre solution, mais aucune ne s’est présentée à mon esprit.

Avec Myriam, j’ai poussé tous les meubles, ce qui a agrandi le modeste logement. Sur une étagère à roulettes, que j’ai débarrassé des livres que je possédais en attendant de les remettre en place, évidemment, j’ai posé des pizzas et des tartes salées. La disposition de ce buffet était assez nouvelle, et les invités ont adoré se servir dans cette bibliothèque. La musique était assurée par Sébastien. Nous avons dansé dès que la piste a été dégagée, vers minuit, c’est-à-dire que les participants de la soirée étaient, en partie, rentrés chez eux. Cela n’empêcha pas les derniers à se déhancher jusque tard dans la nuit sur des rythmes syncopés. Amanda et Marjorie ont dormi chez moi. C’était convenu d’avance, car elles habitent très loin de chez moi. Marjorie est une amie d’enfance. On se connaît depuis notre plus jeune âge. C’est d’ailleurs elle qui m’a donné l’adresse d’un spécialiste du Laser cicatrice d'acnée Saint-Jean-sur-Richelieu, et je lui en suis très reconnaissante.

Au matin, après deux tournées de café, j’ai rangé et remis en ordre l’appartement. Mes amies m’ont été d’une aide précieuse. Sans elles, j’aurais mis trois fois plus de temps. En remettant tout en place, j’ai voulu faire quelques changements. Au lieu de laisser le canapé au milieu du salon, je l’ai collé sur le mur. Je ne pouvais rien déménager dans ma cuisine, elle est si petite que je passe à peine de côté, pour atteindre les plaques de cuisson. Par contre, l’entrée méritait un nouveau porte-manteau, et le meuble où je mets mes chaussures pouvait être déplacé sans nuire à l’esthétique de cette pièce. Alors que je venais à peine d’emménager, j’avais refait toute la décoration de mon logement, une fois de plus.

À propos de l’auteur :

author