• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Besoin de liberté

Besoin de liberté - Bonnie Macias

J’essaie de lui faire comprendre, mais ce n’est pas du tout facile.  Ma mère, aussi gentille soit-elle, n’accepte pas ma vie de bohème qui ne cherche rien de plus, qu’à être libre.  J’ai beaucoup de valeurs qui sont très différentes des siennes, et elle ne me laisse pas vivre comme je voudrais.

Je viens de terminer mon traitement acné naturel – auquel elle ne croit pas – et demain, je vais voir l’esthéticienne pour mon traitement d’électrolyse.  Ma mère est convaincue que ce ne sont rien de plus qu’une arnaque.  Pourtant, j’ai vu des résultats importants sans même avoir complètement terminé les traitements.  Bon, ça m’est égal ; elle croira bien ce qu’elle voudra.

Par contre, j’ai beau dire que je m’en fous, que ça ne m’importe peu, que je peux me passer de son approbation, ce n’est pas vrai.  Je veux vraiment que ma mère me regarde dans les yeux et me dise qu’elle est fière de moi.  Je cherche à lui plaire, sans toutefois changer ma façon d’être pour elle.  Nous ne sommes pas la même personne.

Je me rappelle encore quand j’étais jeune, combien ma mère cherchait à faire de moi qu’une petite copie-conforme d’elle.  Mes vêtements devaient ressembler aux siens ; elle devait approuver de mon choix d’éducation post-secondaire ; et elle avait toujours le dernier mot quant à ma sélection d’amis. Je ne pouvais pas passer beaucoup de temps avec eux – qu’elle les approuve ou non – car d’après elle, la famille passe avant tout… Peu importe le type de famille.  Je crois même que sa philosophie dicte que les parents abusifs passent avant les amis chaleureux, doux et civilisés.

Ce qui me fait le plus mal, c’est qu’elle n’est jamais, mais jamais contente du choix de partenaire que je me fais.  D’après elle, cette personne doit avoir à peu près le même âge que moi et être financièrement à l’aise.  Cette personne doit être blanche, préférablement québécoise ou au moins parler soit le français, soit l’anglais (mes parents comprennent très bien les deux langues).  Par contre, moi, je ne regarde ni l’âge, ni la couleur de la peau, ni le lieu de naissance, ni la religion, ni le salaire, ni l’emploi de la personne en question.  Je tombe en amour avec un caractère et une personnalité.  Je veux que mon partenaire ait les mêmes valeurs que moi.  Je ne vois pas pourquoi elle se donne le droit de veto sur mon choix de partenaire…

Parfois, je voudrais ne plus jamais parler à mes parents…

À propos de l’auteur :

author