• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un exemple de persévérance

Un exemple de persévérance - Bonnie Macias

Un combat contre le cancer

Martine est ma meilleure amie. Elle vient d’avoir 21 ans. Elle n’avait que 14 ans quand on lui a diagnostiqué un cancer ovarien, à cette époque, elle ne savait même pas ce qu’était un cancer. Étant issue d’une famille assez aisée, le protocole de soin s’est vite mis en place. Elle a subi une opération d’ablation, qui a été suivie de nombreuses séances de chimiothérapie. Grande fut sa joie lorsque son médecin lui a déclaré qu’elle était guérie. Elle pouvait enfin vivre comme une adolescente normale de son âge. Elle avait grandi, et c’est là que nous sommes devenues de bonnes amies. C’est aussi au même moment qu’elle rencontrait son premier amoureux.

De nouveau malade

Mais son bonheur a été de courte durée, car à 17 ans, on lui a annoncé que le cancer, le même qu’elle avait vaincu deux ans plus tôt, était réapparu. Mais cette fois-ci, il était venu prendre possession de son utérus. Elle était anéantie, sa mère l’était encore plus, mais elle le lui cachait. À nouveau, elle devait repasser par d'éreintantes séances de chimiothérapie. Quelques mois plus tard, son oncologue lui a annoncé qu’elle était une nouvelle fois en rémission. En fait, cette nouvelle l’a laissé de marbre. Elle ne savait pas trop si elle devait en rire ou en pleurer. Au fond d’elle, elle avait peur de rechuter une nouvelle fois. Deux cancers en l’espace de quatre ans, ça en fait quand même beaucoup pour une fille qui sort à peine de l’adolescence. Malgré cela, elle a décidé qu’elle allait vivre sa vie, comme elle l’entendait. C’est là qu’elle a fait part à ses parents de son intention de quitter l’école, et aussi invraisemblable que cela paraissait, ils l’ont soutenu.

Vivre était maintenant son choix

Depuis l’annonce de sa rémission, elle est continuellement en voyage.  Bien entendu, elle prend quand même soin d’elle. Elle ne rate jamais une occasion de faire des tests, qu’importe le pays dans lequel elle se trouve. Présentement, elle arrive tout juste de Vancouver. Elle y a rencontré son conjoint actuel. Un homme de Québec, qui travaille dans la gestion de patrimoine. Il a l’air de beaucoup lui plaire, ainsi qu’aux parents de Martine. Elle est bien consciente qu’elle ne sera jamais totalement guérie, et qu’à un moment donné de sa vie, la maladie va refaire surface. Mais qu’importe, elle a décidé de vivre. Si un autre cancer vient frapper à sa porte, alors elle luttera encore. Elle a toujours pu compter sur le soutien de sa famille et de ses amies. Martine est une femme forte, et j’ai vraiment beaucoup de chance de l’avoir dans ma vie. Elle est pour moi, un exemple de persévérance.

À propos de l’auteur :

author